Skip to content
Médecin Généraliste

Syndrome d'Epuisement Professionnel ou BURN-Out : savoir dépister et prendre en charge


Cours
Aucun code d'accès requis
S'inscrire sur la liste d'attente

À propos

Si le travail est un droit et une source d’épanouissement , il peut, sous certaines conditions, entraîner une détérioration de la santé physique et psychologique. Les études relatives à l’état de la santé psychologique au travail, font du stress le principal responsable de la détérioration de la santé au travail. Son incidence représente près de 28% des salariés de l’Union Européenne, toutes professions confondues. Il peut entraîner des problèmes de santé physique et psychologique chez tous les travailleurs.
Le corps médical et les soignants en général ne sont pas à l'abri de cela, tout au contraire. Les dernières statistiques sont alarmantes. La libération de parole qui a suivi certaines démarches contribue à mieux connaitre, dépister et suivre cette pathologie dont l'incidence atteindrait 50%.
L’évolution des conditions et des organisations de travail est associée à une prévalence croissante des facteurs de risque psychosociaux susceptibles de porter atteinte à la santé à la fois physique et mentale. Le syndrome d’épuisement professionnel n’est pas considéré comme une maladie dans les classifications de référence (CIM-10 et DSM-5). Il se rapproche d’autres situations non spécifiques telles que par exemple la souffrance au travail ou les effets du stress lié au travail(1).
Après les affections de l’appareil locomoteur, la souffrance psychique causée ou aggravée par le travail est le 2e groupe d’affections d’origine professionnelle décrit dans la population salariée active française.
1. Khireddine I et al. La souffrance psychique en lien avec le travail chez les salariés actifs en France entre 2007 et 2012, à partir du programme MCP. Bull Epidémiol
Hebdo 2015;(23):431-8.

P U B L I C - C I B L E :  

Médecins spécialistes en médecine générale : Médecine générale

Médecins spécialistes autres que les spécialistes en médecine générale : Anesthésiologie - Réanimation chirurgicale, Cardiologie et maladies vasculaires / Pathologies cardio-vasculaire, Chirurgie de la face et du cou, Chirurgie générale, Chirurgie infantile, Chirurgie maxillo-faciale, Chirurgie maxillo-faciale et stomatologie, Chirurgie orthopédique et traumatologique, Chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique, Chirurgie thoracique et cardio-vasculaire, Chirurgie urologique, Chirurgie vasculaire, Chirurgie viscérale et digestive, Dermatologie et venerologie, Endocrinologie et métabolismes, Gastro-entérologie et hépatologie, Génétique médicale, Gériatrie / Gérontologie, Gynécologie médicale, Gynécologie médicale et obstétrique, Gynécologie obstétrique / Obstétrique, Hématologie, Médecine du travail, Médecine interne, Médecine nucléaire, Médecine physique et de réadaptation, Néphrologie, Neurochirurgie, Neurologie, Neuropsychiatrie, Oncologie médicale, Oncologie radiothérapique, Ophtalmologie, Oto-rhino-laryngologie et chirurgie cervico-faciale, Pédiatrie, Pneumologie, Psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent, Psychiatrie générale, Radiodiagnostic et imagerie médicale, Radiothérapie, Réanimation médicale, Rhumatologie, Stomatologie, Médecine cardiovasculaire, Médecine d'urgence, Médecine vasculaire, Médecine intensive et réanimation, Radiologie et imagerie médicale

Sous section des métiers du soin infirmier : Infirmier Diplômé d'Etat (IDE)

Biologiste médicaux : Biologiste



I N T E R V E N A N T (S) : 

Concepteur du dossier pédagogique : Docteur Catherine CLERGET-GUIOL

Expert : Docteur Catherine CLERGET-GUIOL



T Y P E   D ' A C T I O N :  

Programme Mixte en 3 étapes ( Présentiel + e-Learning) 

Durée totale : 9 heures

 

Formation continue 

  • Evaluation des connaissances 

    • Non Présentiel

      • Nombre d'heures effectives : 1 H

  • Mise au point et apport de connaissances

    • Présentiel

      • Nombre d'heures effectives : 7 H

  • Evaluation des acquis

    • Non Présentiel

      • Nombre d'heures effectives : 1 H




O B J E C T I F S : 

Objectif général : Suite aux recommandations de la HAS

Repérage et prise en charge cliniques du syndrome d’épuisement professionnel ou burn-out HAS /Service des bonnes pratiques professionnelles / Mars 2017 7 ,les soignants sont particulièrement exposés au risque de burn-out et l'épuisement professionnel. le professionnel de santé est particulièrement vulnérable, car différents facteurs le rendent vulnérables: cotoyer la mort et la souffrance, s'impliquer dans l'intimité des patients, tensions socio-démographiques et organisation du travail, insécurité, judiciarisation de l'exercice...

Nous consacrons ce programme aux soignants, en centrant ce programme sur le volet clinique uniquement:

  • Peut-on définir médicalement le syndrome d’épuisement professionnel ? Quelles en sont les manifestations ?

  • Quels sont les facteurs de risques ?

  • Comment repérer le syndrome d’épuisement professionnel ?

  • Comment évaluer le risque suicidaire?

  • Quelles sont les mesures individuelles de prise en charge du syndrome d’épuisement professionnel ?

  • Comment accompagner les victimes de burn-out lors de leur retour au travail ?



D A T E   E T   L I E U : 

Non présentiel : En cours de confirmation...

Présentiel : En cours de confirmation...



 

Retourner en haut